:
:

 

 

À lire...

Découvrez nos nombreuses rubriques, remplies d'information utile pour améliorer votre bien-être :

›› Santé
›› Soins de la peau
›› Conseils et suggestions
›› Prospérité
›› Croissance personnelle
›› Histoires vécues

 

Retour à la rubrique croissance personnelle

Apprenez à soigner vos émotions !

 

Tout être humain à le droit de vivre dans un corps libre de toute maladie et avoir l’esprit libre de tout stress. Pourtant nulle part, ni à l’école, ni à la maison, on ne nous a enseigné à gérer, voir éliminer nos émotions négatives.

Chaque émotion est reliée à un organe ( selon la médecine chinoise). Un principe simple et tellement logique. Voyez si vous faites un lien avec votre propre santé.

 

Si vos organes sont équilibrés, vos émotions le seront aussi. Votre pensée sera plus alerte. Si un déséquilibre affecte un organe, l’émotion qui y est associée risque de se faire sentir. À l’inverse, si votre vie émotionnelle est plutôt équilibrée, vos organes seront convenablement alimentés et votre santé y gagnera à coup sûr. Les émotions intenses et persistantes perturbent la circulation naturelle de votre flot d’énergie et s’ensuivront assurément des problèmes non seulement de santé mais d’équilibre en général.

Voici les liens principaux entre quelque une de nos émotions et les organes du corps ;

La colère attaque le foie ; ainsi que la frustration, le ressentiment, l’irritation, la susceptibilité, l’amertume, l’humiliation est l’émotion négative associée au foie.

La tristesse épuise les poumons ; ainsi que le chagrin, l’affliction, le regret, la mélancolie, dissipe l’énergie et s’attaque aux poumons. Le problème survient lorsque la peine est retenue. On parle alors de pneumonies, bronchites ou maladies respiratoires.

Les soucis blessent la rate. Les pensées obsessives, les préoccupations également. Le système digestif est alors en cause. On remarque une perte d’appétit , l’abdomen gonflé, des selles molles, de la fatigue, un sentiment de lourdeur et des nausées inhabituelles. Les soucis peuvent entraîner des troubles de concentration, des comportements obsessifs et des pertes de mémoire.

La peur est associée aux problèmes de reins. Bien sûr la peur peut être très utile pour notre survie. Elle agit comme signal d’alarme pour nous permettre de réagir devant un danger. La peur devient cependant un problème lorsqu’elle devient incontrôlable et démesurée. La peur entraîne alors des pertes urinaires, des mictions abondantes, de l’incontinence voire de l’impuissance. Elle peut aussi provoquer des douleurs aux jambes et des troubles de mémoires.


Bien vieillir, c’est se prendre en charge, poser des gestes au quotidien qui augmenteront notre espérance de vie et la qualité de celle-ci.